Go to Top

Violences conjugales et épargne salariale

femme victime de violences conjugales

Violences conjugales et épargne salariale

violences conjugales et épargne salariale
Le confinement a vu exploser les plaintes pour violences conjugales …
Notre activité nous permet d’accompagner les victimes dans leur changement de vie.

Un nouveau motif de déblocage de l’épargne salariale. 

Les chiffres sont alarmants avec une augmentation de 36% de plaintes supplémentaires liées aux violences domestiques durant la période de confinement.

Le système d’alerte présent dans les pharmacies a permis d’atténuer ce phénomène de violences domestiques. Le gouvernement a également mis en place un numéro vert d’écoute pour prévenir les violences. Ensuite, les différentes campagnes de communication étatique ont été massivement partagée sur la toile. Les réseaux sociaux se sont aussi saisis de cette cause, avec notamment l’application TikTok qui a permis à des femmes d’appeler à l’aide via des vidéos.

Il s’agit maintenant d’accompagner les victimes dans leur changement de vie. 

Pour cela, un nouveau décret prévoit que les victimes de violences conjugales puissent débloquer par anticipation leur épargne salariale.

La violence physique s’accompagne souvent d’une dépendance financière vis-à-vis de l’agresseur. 

Le souhait pour la victime est d’accéder à une émancipation financière. Cela doit faciliter l’éloignement de cette situation d’urgence et ainsi créer une stabilité matérielle. On parle ici d’une aide au financement du parcours de sortie des femmes victimes de violences.  Le départ se faisant souvent dans l’urgence, un apport budgétaire est fréquemment nécessaire.

Comment obtenir le déblocage ?

La demande doit émaner suite à la délivrance d’une ordonnance de protection interdisant au conjoint d’entrer en relation avec la victime ou ses proches.

Le déblocage peut également être obtenu si les violences font l’objet d’une information judiciaire ou d’une mise en examen ou d’une condamnation.

Plus d’informations → ici